Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
J'aime...
J'aime...
Menu
Le riz blanc

Le riz blanc

 

J’aime le riz blanc. L’odeur, la texture, le goût, tout. Au Japon, on l’appelle le hakumai avant la cuisson, et le shirogohan après. Pour moi, aucun repas n’est complet sans, tellement il est important. Dans la cuisine japonaise, c’est un aliment de base. Que ce soit avec du poisson, des sushis, des pâtes, du nato, du curry, il va avec tout.

La variation la plus courante, c’est le koshihikari. Le akitakomachi est également très populaire. Le riz commence comme du riz brun, on l’appelle le genmai. Ensuite il est poli par une machine (seimaiki) qui le transforme en riz blanc. La plupart du riz au Japon est transformé et consommé sous forme de riz blanc. Le riz brun est également consommé dans son état non poli, notamment pour ses bienfaits pour la santé, mais je préfère largement le riz blanc.

Le riz ordinaire est consommé de plusieurs façons au Japon, le plus souvent sous forme de riz cuit, le gohan. Mais on peut faire pleins d’autres choses avec, comme le saké, le vinaigre de riz, et parfois le shochu. Le riz gluant, connu sous le nom de mochigome, est utilisé pour faire du mochi, ainsi que des collations traditionnelles telles que le senbei, l’arare, et l’agemochi.

Voici quelques exemples de plats contenant du riz :

Washoku (des plats japonais traditionnels) : l’oyakodon, le gyudon, le tendon (du riz chaud surmonté de poulet, de bœuf, et de tenpura) le sushi, les onigiris (des boulettes de riz, mais souvent en forme de triangle, enveloppée d'une algue séchée)

Yoshoku (des plats influencés par la cuisine occidentale) : l’omurice (du riz enveloppé dans une omelette), le doria (du gratin avec du riz en dessous) , le chahan (du riz sauté)